Les prairies - Domaine de la Combe

De la pluie le premier jour de mai, Ote aux fourrages de la qualité.
Aller au contenu

Menu principal :

Les cultures


Travaux sur les prairies :


Pour nourrir les vaches, quoi de meilleur que de l'herbe. Aussi nous cultivons des prairies dites permanentes, c'est à dire qu'elles ne sont jamais labourées, et des prairies temporaires, à savoir des prairies que nous laissons 3 ans et qui ensuite sont labourées et remplacées par des autres parcelles où nous aurons semé des petites graines.

En principe, les prairies temporaires sont fauchées 4 à 5 fois par année. Les permanentes sont plutôt pâturées (les bêtes broutent elles-même l'herbe)



La chaîne d'ensilage de l'herbe

Une grande partie des réserves de fourrage se fait sous forme d'ensilage.

On fauche l'herbe encore jeune, puis on l'étend avec une pirouette et on laisse le soleil faire son job, à savoir retirer un maximum d'eau du fourrage. En général deux jours suffisent. Le taux de matière sèche devrait se situer entre 40 et 50%.
On mettra alors le fourrage en andains, puis l'on pressera celui-ci sous forme de balles rondes qui seront ensuite rapidement enrubannées pour éviter une fermentation aérobie.

On charge ensuite les balles pour les stocker près de la ferme.



 
Retourner au contenu | Retourner au menu